Bruxelles enquête sur le dumping des vélos électriques chinois

L’Union Européenne a ouvert une enquête concernant les importations de vélos électriques Chinois. Des soupçons de « dumping » existent en effet sur la production de vélos à assistance électrique venant de Chine.
En septembre 2017, la Fédération européenne des fabricants de bicyclettes (EBMA) a déposé une plainte auprès de l’Europe. L’EBMA représentent des producteur de cycles électriques européens qui se trouve en concurrence avec des produits chinois proposés à des prix de vente très bas. La stratégie de la Chine serait d’inonder le marché mondial pour profiter du développement spectaculaire du marché du vélo électrique.

La production atteindrait plus de 50 millions d’unités. Le marché intérieur chinois n’absorberait que 55% de cette production. L’objectif de ces surcapacités seraint de créer une industrie très compétitive et de limiter très fortement le développement des autres fabricants notamment européens. L’enquête concernera une période allant du 1er octobre 2016 jusqu’à fin septembre 2017. La commission européenne a récemment ouverts d’autres enquêtes sur le dumping chinois qui concernait notamment les marches des panneaux solaires photovoltaïques, l’acier ou les feuilles d’aluminium.

ebike chinois

L’EBMA estime que 90 000 emplois sont menacés par les pratiques anti-concurrentielles chinoises. Plus de 800 PME en Europe sont également affectés par le déferlement des e-bikes chinois sur le marché européens.

Si l’enquête aboutit, l’Europe pourrait prendre des sanctions à l’encontre des vélos provenant de l’Empire du milieu. Des taxes douanières pourraient être mises en place afin de rétablir une concurrence saine avec les autres producteurs d’e-bikes. Des taxes douanières existent déjà sur les vélos « classiques » chinois mais la Chine semble contourner en partie cette sanction en faisant transiter ou en assemblant des vélos dans des pays tiers comme le Sri Lanka, l’Indonésie ou la Malaisie.

 

Chiffres sur le marché du vélo électrique en Europe.

  • 932 000 sur les 1187 000 vélos importés viendrait de Chine soit une part de marché de 80%.
  • Production de 50 millions de vélos pour l’industrie chinoises

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.