Débrider un vélo électrique peut désormais vous coûter 1 an de prison et 30000 € d’amende

Débrider un vélo électrique peut désormais vous coûter 1 an de prison et 30000 € d’amende

28 février 2020 0 Par voltoauteur

Pour être homologué, les vélos électriques doivent répondre aux règles suivantes : l’assistance doit se déclencher au pédalage, la puissance du moteur est limité à 250 W et la vitesse d’assistance à 25 km/h. Pour certaines personnes, cette limite des 25 km/h était trop basse. On a donc vu fleurir des “boîtiers” ou des techniques pour débrider son vélo électrique. Suite à certaines dérives, le législateur a sifflé la fin de la récré.

Débrider un VAE : une peine encourue d’1 an de prison et 30 000 € d’amende

La Loi d’orientation des mobilités a décidé d’encadrer les pratiques en matière de débridage. Elle a été promulguée en fin d’année dernière. L’Article L317-1 du code de la Route a notamment été modifié. Si une personne décide de “modifier le dispositif de limitation de vitesse par construction afin de permettre au véhicule à l’engin ou au cycle de dépasser sa vitesse maximale autorisée”, celui-ci s’expose à une peine d’un “an d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende”.

Les dangers du débridage

Si vous décidez de débrider votre vélo électrique, les éléments suivant sont à prendre en considération

  • Risque pénal : nous avons vu que la modification du code de la route vous fait encourir une peine lourde (1 an de prison / 30 000 € d’amende). De plus, votre vélo “débridé” vous sera confisqué. Vous devrez le remettre en conformité (si c’est possible) pour le récupérer.
  • Risque financier : Si vous avez un accident et que votre vélo électrique est débridé, l’assureur va dégager sa responsabilité. Vous risquez de payer tous les dommages occasionnés et les montants peuvent être importants en cas d’accident grave.
  • Sécurité : les composants d’un vélo électrique sont dimensionnés pour une vitesse d’assistance donnée. Les composants comme les freins, les suspensions peuvent être sous-dimensionnés si vous débrider votre vélo électrique. Cela peut donc entrainer un risque supplémentaire d’accident.
  • Garantie : En cas de SAV sur votre vélo électrique neuf, le magasin et la marque du vélo vous également se désengager et il sera impossible de faire marcher la garantie contractuelle. Toutes les réparations seront donc de votre poche.
  • Usure prématurée : certaines solution de débridage peuvent entraîner une usure prématurée du moteur, de la batterie et d’autres composants.
Speed bike 45 km/h
Vous souhaitez rouler vite avec un maximum de sécurité ? Opter pour le Speed Bike avec vitesse d’assistance jusqu’à 45 km/h.

Questions fréquentes sur la vitesse & le vélo électrique.

Peut-on dépasser le 25 km/h ?

Oui vous pouvez dépasser les 25 km/h même avec un vélo “bridé” mais il faudra alors le faire en pédalant, uniquement à la force des mollets.

Est-il possible d’avoir un vélo “homologué” avec une vitesse d’assistance supérieure à 25 km/h.

Oui, il est possible d’opter pour un speed bike dont la vitesse d’assistance est bridée à 45 km/h. Par contre, l’utilisation de speed bike implique certaines contraintes : ne pas rouler sur les pistes cyclables, assurer le vélo, porter un casque homologué, immatriculation avec présence de plaques..

Quelle puissance maxi pour un vélo électrique?

Les règles sont claires et pour être homologué, votre vélo électrique doit être équipé d’un moteur de 250 Watts maximum. Attention donc à certaines offres que vous pouvez trouver sur Internet. Si vous achetez un VTT électrique puissant 1000 W, vous ne pourrez l’utiliser que sur terrain privé.

Retrouvez également toutes nos infos sur notre article consacré à la vitesse des vélos électriques.

Annonces